Réunion d'information - rentrée 2017-2018

17 janvier 2017
Masters Affaires Publiques et Gestion Publique en apprentissage : Mercredi 8 février 2017 à 18h en...

Témoignages


Paul BERTRAND, promotion 2015 – 2016, Chargé de mission Affaires Publiques, FENVAC (Fédération Nationale des Victimes d’Attentats et d’Accidents Collectifs)

Mes études en Sciences Politiques puis en Intelligence économique ont toujours été résolument tournées vers la compréhension des enjeux politiques et économiques de notre pays. C'est pendant ces années que j'ai été initié à la connaissance des processus décisionnels et à la diversité des acteurs qui peuvent y prendre part.


C'est pourquoi je me suis naturellement tourné vers le 271 qui m'offrait un triple atout :

  • un diplôme d'un établissement connu et reconnu
  • une expérience professionnelle d'un an en alternance
  • une formation de qualité résolument  tournée vers le lobbying et la défense d'intérêts, publics ou privés


J'ai eu la chance de faire mon alternance au sein de la Direction Commerciale d'Air France - KLM au sein d'une équipe spécialisée dans la compréhension et l'analyse de l'environnement concurrentiel du Groupe.
Nos missions nous amenaient notamment à travailler avec les directions des Affaires Publiques et Internationales. Nous leur fournissions régulièrement des éléments utiles à leur travail de défense des intérêts de l'entreprise, en France et ailleurs.

Sans être du lobbying à proprement  parler, j'ai pu développer une connaissance poussée des enjeux économiques, politiques et sectoriels d'un marché complexe. Connaissances indispensables à la défense d'intérêts dans ma vision des choses.
La dimension universitaire du M2 est également importante et permet de continuer à se former tout au long de l'année. La diversité des intervenants et des profils des élèves du 271 est une vraie richesse pour appréhender les Affaires Publiques de manière originale. Il n'est d'ailleurs pas rare que les enseignements aient une application directe dans nos différentes alternances.
Alterner trois jours de travail en entreprises et deux jours de cours à l'université est un rythme exigeant. Il apprend néanmoins à savoir hiérarchiser ses priorités et à acquérir une agilité intéressante dans l'adaptation permanente aux différentes tâches à accomplir.

Je terminerai enfin avec un mot de mon expérience au sein de l'AMAP, riche à plusieurs égards. Le lancement des Apéros de l'AMAP ou encore la co-organisation avec le Master du Salon des Affaires Publiques, ont été de vraies chances pour  mesurer  tout le potentiel de cette formation et de son réseau d'Alumni. Ce réseau est déjà important, il doit continuer de se développer et se renforcer années après années !
Je recommande donc fortement cette formation qui donne des armes solides pour l'entrée dans le monde du travail, et espère retrouver beaucoup d'entre vous aux Apéros de l'AMAP des années à venir!

Claire Duval, promotion 2015-2016, Chargée de mécénat au Musée d'Orsay

Le Master 2 Affaires publiques proposé par Dauphine a été une étape décisive pour approfondir et valider mon projet professionnel.

   
Après une formation en institut d’études politiques et un stage en cabinet de lobbying, j’ai fait le choix de poursuivre mes études en alternance pour affiner mon projet professionnel. Si mes précédentes expériences m’avaient davantage familiarisée avec la sphère politique et institutionnelle, je souhaitais élargir mes compétences et m’orienter vers le secteur culturel. En intégrant l’équipe mécénat du musée d’Orsay, j’ai découvert le fonctionnement d’un établissement public et participé à des projets d’envergure tout au long de l’année. L’apprentissage m’a permis de vivre une expérience passionnante tout en m’offrant des perspectives pour la suite.


Outre son caractère professionnalisant, l’atout du M2 affaires publiques repose sur la qualité de sa formation académique. Le suivi pédagogique et la variété des cours proposés garantissent un programme dense et complet, en phase avec mes attentes et directement lié aux exigences sur le marché du travail (négociations, management, lobbying, fondations & mécénat etc). Grâce au choix des intervenants et aux thématiques abordées, mon année à Dauphine s’est révélée particulièrement enrichissante.
Le rythme soutenu de l’alternance offre l’opportunité d’allier nos aspirations professionnelles avec un solide bagage académique. Cette année complémentaire à l’Université Paris-Dauphine aura été déterminante dans mon cursus. Je poursuis aujourd’hui mon expérience dans le mécénat au musée d’Orsay – argument supplémentaire, s’il en fallait un, pour vous recommander le M2 Affaires publiques !  

Sean Phillip Mc COY, promotion 2015 – 2016, Consultant Junior Secteur Public chez CSC

Investir dans le Master 2 Affaires Publiques de Dauphine, c’est faire un pari sur l’avenir. Dans une époque marquée par la transparence et la prolifération des sources de production des normes (Institutions européennes, Gouvernement, autorités administratives, citoyens…), la gestion des parties prenantes est devenue une priorité croissante des organisations.


Grâce à ce parcours on s’aperçoit très rapidement que faire du lobbying englobe une série de compétences qui  pourrait se résumer en 3 postures. Le stratège : il faut être capable d’avoir une compréhension profonde des enjeux de l’organisation que l’on est amené à défendre et à anticiper l’impact des évolutions règlementaires. Le négociateur : il faut réussir à aligner les intérêts de son organisation à ceux des pouvoirs publics à travers la construction d’un discours étayé par les faits. Le technicien : Il faut avoir une connaissance solide des rouages institutionnels afin de guider son organisation vers la meilleure voie.


L’autre force de cette formation est bien évidemment l’apprentissage qui offre une formidable opportunité pour gagner en maturité, en responsabilité, et être rémunéré. Apprenti auprès du SGMAP où j’ai pu voir certains aspects concrets de la fusion des régions ou de la stratégie « Etat plateforme », j’ai vraiment senti que j’étais considéré comme un collaborateur en part entière.